#30jourspouretreminimaliste

Le mois de novembre fut l’occasion pour moi (et certains d’entre vous) de réduire un peu plus mes possessions à travers un challenge #30jourspouretreminimaliste.

Mon premier tri réalisé avant mon déménagement n’avait pas été suffisant. Une fois installé, il fallut se rendre à l’évidence, nous possédions plus de choses que nous ne pouvions en stocker. Nous n’avions  plus de place pour les « au cas où« .

La maison dans laquelle nous venions d’emménager était plus petite et dépourvue de rangement. Au final, dans notre ancienne maison, nous nous étions étalés et beaucoup dispersés.

Habités dans cet environnement plus petit, nous a permis de nous recentrer sur nous et de nous concentrer sur l’essentiel.

Finalement, je dirai qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon d’être et d’aspirer au minimalisme. Le minimalisme sera toujours différent d’une personne à une autre.

Abstenons-nous donc de comparer notre version de minimalisme à quelqu’un d’autre. Car nous avons toutes et tous des passions, des valeurs et des aspirations différentes.

Un enseignant minimaliste possédera des choses différentes d’un architecte minimaliste ou un charpentier minimaliste. Quelqu’un qui souhaite utiliser cette nouvelle liberté pour voyager dans le monde, va posséder des choses différentes d’un minimaliste qui utilise sa liberté pour recevoir des amis autour d’une belle table dressée.

Peut-être apprécierez vous la simplicité d’une chambre d’hôtel (ou l’univers de certaines pages de magazine) sans pour autant aimer y vivre au quotidien. On peut ressentir un sentiment de vide et de manque là ou d’autres se sentiront étouffer.

Ce qu’il faut privilégier, c’est de se sentir bien chez soi.

s.jpg

Trouver la liberté de vous libérer de ces objets qui vous encombrent et obscurcissent votre vie de manière (in)consciente.

« N’ayez rien dans vos maisons que vous ne savez utile ou croyez magnifique. »

William Morris

Ce n’est pas tout de trouver une place pour chaque chose, il est surtout primordial que chaque chose est son utilité dans notre vie. Quel serait l’intérêt de conserver des objets dans de belles boites rangés dans un placard, si c’est pour ne jamais plus rouvrir ces boites.

A travers ce mois de novembre et ce challenge, nous avons pu trouver (et partager) la motivation de faire de petites gestes simples qui n’auront pris finalement que 5, 10, 15 ou encore 30 minutes par jour. Finalement, il suffit de se lancer.

.

Voici les vignettes utilisées durant le challenge.
Lien facebook, ici

 

A votre tour !
Imaginez la vignette du 26ème jour.

***

Si vous avez du mal à vous lancer,
lister les tâches que vous rechigner à faire en pensant ne pas avoir le temps.
Mentionner le temps qu’il vous faut pour les réaliser

(5, 10, 15, 20 minutes ou plus)

(Exemple : changer la suspension de la salle de bain _ 15 minutes
Recoudre le bouton de mon manteau _ 5 minutes)

Quand vous avez du temps devant vous, choisissez une tâche à faire.
Et faites la.
Tout simplement et sans pression !

.

Le bénéfice sera immédiat et tellement appréciable.

Ce qui est fait, ne sera plus à faire.

 logo-1


Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Publié par

zita home

Organisatrice d'intérieure formée à la psychologie de l'habitat et à la valorisation immobilière, je me consacre au bien être dans l'habitat. Découvrez mon univers inspiré par les tendances scandinave, vintage, minimaliste, zéro déchêt... et un peu geek.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s