L’art floral japonais

L’Art floral japonais est radicalement différent de l’Art floral occidental. Tandis que l’art occidental met en avant la surabondance de fleurs, l’art floral japonais met en valeur le végétal en toute simplicité.

L’Ikebana (vient de Ikeru, faire vivre, et de bana ou hana, fleur), on pourrait le traduire par «faire vivre les fleurs» ou la voie des fleurs.

C’est l’art du bouquet dépouillé. En Ikebana, c’est le « vide » qui met en valeur les fleurs. Il suit les traditions et les techniques japonaises en disposant les fleurs en bouquets avec une esthétique singulière. Il se distingue par son asymétrie, sa recherche de l’utilisation de l’espace, mais aussi par sa symbolique.

Une amie, qui a vécu au Japon quelques années, m’a fait découvrir cet art.

Cet art exige une très grande connaissance de soi, comme tous les arts inspirés du zen (cérémonie du thé, arts martiaux..). Ce n’est qu’au prix de longues années d’entrainement que l’on maitrise vraiment cette capacité à créer une harmonie de construction linéaire, de rythme et de couleurs.

L’ikebana est l’expression de la nature et donc de la vie.

Très graphique et d’un extrême raffinement, nous sommes au delà du simple agencement de fleurs en bouquets. L’ikebana s’apparente à de la sculpture.

ikebana01.jpg

31-août-2015-ikebana-003a.jpg.jpg

 



Le kokedama (littéralement: «boule», dama ; «de mousse», koke)  est une façon originale de mettre une plante en scène, en intérieur comme en extérieur.

C’est un art récent, graphique et minimaliste, qui a la particularité de ne nécessiter aucun pot ; il se pose sur un plateau ou se suspend. 

Un Kokedama apporte une atmosphère de sérénité dans les intérieurs. A mi-chemin entre le bonsaï et l’ikebana.

Ces créations florales sont la rencontre entre l’art traditionnelle japonais, la culture Kawaii et une approche écologique  proche de la nature et des plantes. Le kokedama est une représentation naturelle et simplifiée du règne végétal.

Graphiques, ludiques et surtout vivantes, chaque création sera marquée par la sensibilité de son créateur, le rendant ainsi unique.

Le kokedama est un art plus accessible. Il est sujet à moins de contraintes techniques que le bonsaï et l’ikebana qui sont plus codifiés.

capture-d’écran-2015-11-04-à-22.21.23.png.png

le kokedama apporte douceur et légèreté tout en évoluant dans le temps.

unnamed.png

 



Enfin, le nageire (ou cha-bana) est un style d’ikebana. Il se démarque par sa simplicité en mettant en scène de simples branches.

Je vous laisse le découvrir en image…

 

2a246b789cab16d78f559f8a0d7ca72f.jpg

 

house-doctor-moments-2014-3.jpg

397b26f8c37197bef1efe607f4196a0d.jpg

plantes_a_racines_visibles.jpg


A lire également … Le pouvoir des fleurs

Publicités

Publié par

zita home

Organisatrice d'intérieure formée à la psychologie de l'habitat et à la valorisation immobilière, je me consacre au bien être dans l'habitat. Découvrez mon univers inspiré par les tendances scandinave, vintage, minimaliste, zéro déchêt... et un peu geek.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s