Le Bullet Journal

Le « Bullet Journal » est un système d’organisation très minimaliste créé par Ryder Carroll, un designer New-Yorkais.

100% personnalisable, il est très facile d’utilisation et multifonction. Il se fait juste à l’aide d’un carnet de note et d’un stylo (ou plusieurs stylos si vous aimez les couleurs).

20160206_111219.jpg

(Pour ma part, s’agissant d’un premier essai, j’ai opté pour un carnet acheté chez CULTURA qui traînait dans un tiroir. Assorti de ma boite à crayon HEMA.)

Le bullet journal, (ou bujo), fait office d’agenda personnel mais peut aussi servir de to-do list, de journal intime, de carnet de voyage ou de croquis.
Complètement déconnecté mais moderne et efficace, il est en total paradoxe avec la vie hyperconnectée que l’on souhaite nous faire adopter en ayant la tête dans le cloud.

Le bujo permet de préserver le plaisir de l’écriture : écrire à la main et, par la même occasion, être mieux organisé. 

Voici l’entretien accordé par Ryder CAROLL au site Livescribe.com, il revient sur la genèse du système.

Le phénomène bujo est présent sur les réseaux sociaux. Des pages Pinterest lui sont consacrées, et des pages Facebook (comme le bullet journal – version francaise) partagent leurs plus belles réalisations.

Le bullet journal permet plusieurs choses :

  • de visualiser son agenda quotidien, hebdomadaire, mensuel, et annuel
  • de visualiser l’ensemble des tâches de la journée et de les prioriser
  • de compiler l’ensemble de ses listes 
  • de laisser s’exprimer sa créativité (ici c’est vous qui décider de la forme et de son contenu)
  • de tenir ses comptes avec des fiches finances pour gérer notre budget mensuel
  • de répertorier des fiches recettes
  • de tenir un Blog planning
  • de tenir un Fitness planning

 


Comment fonctionne le journal ?

Au démarrage, il peut être intimidant de démarrer avec un carnet vierge, heureusement les exemples de Bullet Journal ne manquent pas, et pourront servir d’inspiration pour les plus visuels.

L’avantage de ce carnet, c’est qu’il est vraiment sur-mesure ! C’est vous qui décidez à quoi il doit ressembler et ce qu’il y aura dedans. Ce qui, avant, était dans 3-4 carnets différents, est désormais dans un seul et même endroit.

Le bullet journal se décompose en plusieurs parties : 

  • l’index 
  • le calendrier mensuel
  • le calendrier quotidien

L’index (ou tout simplement le sommaire)

Il permet de répertorier les pages de votre journal, avec le titre et le numéro de la page. 

Calendrier mensuel

Il permet d’avoir une vue globale sur le mois en cours. A gauche, on note les jours dans lesquels on va pouvoir ajouter nos événements. Et à droite, on note toutes les tâches que l’on souhaite effectuer dans le mois.

ellybeth-organisateur-janvier-bullet-journal-01.jpg

Les événements du mois 

En titre de page, on note le nom du mois, ensuite on liste tous les jours du mois pour pouvoir y ajouter les événements.

Les tâches du mois  

J’y note toutes les tâches que je dois ou aimerais faire dans le mois. 

Lorsqu’une tache est terminée, je noircis la case associée à la tâche.
Lorsqu’il reste des tâches à la fin du mois, je peux les reporter sur le mois suivant, ou les barrer si je juge qu’elles ne sont plus nécessaires.
b592a4bfd1d2d18b9658c73e04a98ab8

Le calendrier quotidien 

Pour chaque jour, je note la date en titre, et ensuite, je liste les tâches à effectuer dans la journée, les événements à ne pas oublier, et les idées qui me passent par la tête. (Personnellement, je n’utilise pas mon bujo au quotidien, je privilégie donc une vue mensuelle).

Les symboles (ou bullets)

107681614
Les tâches
: elles sont représentées par un carré. Lorsqu’elles sont terminées, il suffit de noircir la case. Ainsi, on a un aperçu de ce qui a été fait, et ce qu’il reste à faire.

Les événements : ils sont représentés par un cercle. Ils correspondent à des événements qui ont lieu dans la journée, par exemple un rendez-vous, un cours, une soirée, etc…

les trackers : c’est à dire des suivis annuels, ils permettent d’avoir une vue d’ensemble

Les notes : elles sont représentées par des gros points noirs. Elles correspondent à des idées, des pensées

Les Doodle : ce sont des « gribouillages », autrement dit de petits dessins qui vont venir illustrer l’agenda.20160206_112438.jpg


La force de ce système est d’offrir à la fois une grande rigueur dans sa définition, et une grande flexibilité dans son organisation.
Chacun est libre de le concevoir comme il l’entend, certains préféreront le classique agenda organiser filofax pour sa modularité. 

wp-1454772543379.jpg

La blogueuse Magalie Accro à l’organisation dresse un premier bilan après un mois d’essai et préfère mixer le filofax au bullet journal.

Publicités

Publié par

zita home

Organisatrice d'intérieure formée à la psychologie de l'habitat et à la valorisation immobilière, je me consacre au bien être dans l'habitat. Découvrez mon univers inspiré par les tendances scandinave, vintage, minimaliste, zéro déchêt... et un peu geek.

Une réflexion au sujet de « Le Bullet Journal »

  1. Ping: ZITA HOME

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s